Energie : à quoi s’attendre en 2024 ?


Que va-t-il se passer au niveau des énergies en 2024 et quel impact cela aura-t-il sur notre portefeuille ? Faut-il craindre une nouvelle explosion des prix alors qu’ils ont baissé depuis la crise ? Une fois de plus, Comparateur-Energie.be a mené son enquête.

Bien que les tarifs actuels soient toujours plus élevés que ceux d’avant la crise de l’énergie, nous avons tout de même pu bénéficier d’une belle baisse depuis quelques mois. En effet, quand on compare le prix de l’électricité entre novembre 2023 et novembre 2022, on constate une diminution de 38%. Pour le gaz, elle est de 42%.

Au vu de ces données, on estime que les tarifs ne devraient pas exploser dans les mois à venir, bien qu’ils restent plus élevés qu’il y a deux ans. En effet, en 2021, le gaz coûtait deux fois moins cher qu’aujourd’hui. Une des causes étant l’utilisation de plus en plus fréquente du GNL, qui est plus onéreux. Le GNL est un gaz naturel liquéfié que l’on utilise pour l’alimentation des chaudières à gaz pour la production d’eau chaude sanitaire et de chauffage. Ceci dit, « les stocks européens de GNL sont pleins, avec 65 cargaisons prévues pour les 2 prochains mois en Europe » explique Maxime Sonkes, CEO de Wikipower. Leur prix devrait donc rester stable et l’approvisionnement devrait pouvoir se faire sans problème.

Le retour et le succès continu des contrats fixes

On ne peut pas omettre de mentionner le grand retour des contrats à tarif fixe en 2023, qui avaient disparu durant la crise. Ils ont connu un vif succès tout au long de l’année. Les factures de régularisation suite à l’explosion des prix ont laissé des traces et, aujourd’hui encore, la majorité des contrats souscrits via Comparateur-Energie.be sont des contrats fixes.

Il est important de souligner que les contrats fixes coûtent, à l’année, plus cher que les contrats variables. Mais, suite à l’augmentation des prix que nous avons connus, il va de soi que les ménages belges préfèrent payer « le prix de la tranquillité ».


Envie de plus de bons plans énergie ? Inscrivez-vous à notre newsletter !
Faites le plein de conseils pour réduire vos factures d’énergie.

Sommes-nous à l’abri d’une nouvelle crise énergétique en 2024 ?

Rien ne présage une nouvelle hausse des prix. En effet, les tarifs des énergies semblent regagner en stabilité en cette période « post-crise ». Restons cependant prudents, car même si plusieurs signaux sont favorables, le risque zéro n’existe pas. En effet, les prix de l’énergie peuvent rapidement être impactés par des éléments extérieurs comme la guerre en Ukraine en février 2022.

Cet hiver doux semble nous épargner une éventuelle hausse des prix

En effet, cet hiver n’est pas le plus rude que nous ayons connu. Il y a eu beaucoup de pluie et de vent, ce qui est un avantage à prendre en compte pour les énergies hydrauliques et éoliennes.

 « On s’attendait à des augmentations de prix en septembre, puis en octobre et novembre, il n’y en a pas eu. Il n’y a pas d’effet hivernal en 2023. En tout cas pas encore. Jusqu’à présent, la demande reste faible. Vu que les fondamentaux sont bons, il n’y a pas de perspective d’affolement. Si on constate un peu de hausse des prix en décembre 2023 et janvier 2024, c’est normal. (…) On n’a pas l’impression que les prix vont augmenter fort. Et ce ne sera pas pendant longtemps, avec de toute façon une baisse à partir de mars. » M. Sonkes – CEO de Wikipower

Hormis les éléments d’ordre géopolitiques et climatiques, plusieurs changements ont vu le jour depuis la nouvelle année en Belgique, découvrez-les ci-dessous.

Électricité et gaz : les changements pour 2024

Augmentation de 9% pour le tarif social en électricité et en gaz

Le prix du tarif social ne cesse d’augmenter. En effet, selon la CREG, à partir du 1er janvier 2024, ce tarif réduit destiné à certains ménages voit son prix grimper à nouveau : en moyenne 9,3 % pour l’électricité et 9,6% pour le gaz. Ce qui donne pour l’électricité un prix de 23,441 cents/kWh (tarif mono-horaire TVAC) et 5,371 cents/kWh pour le gaz.

Facturation mensuelle pour le gaz et l’électricité en Flandre

Ce changement ne s’applique pour l’instant qu’en Flandre. Désormais, les factures d’énergie des ménages flamands seront mensuelles dans le but d’éviter les mauvaises surprises lors de la facture de régularisation. Cette nouvelle règlementation protège également les consommateurs d’une éventuelle faillite de leur fournisseur.

Quel fournisseur d’énergie vous convient le mieux ? Faites un comparatif pour le savoir !

Tarif d’électricité et de gaz uniformisé dans toutes les communes fournies par ORES

L’un des changements majeurs à noter dès janvier 2024, c’est la généralisation des tarifs de gaz et d’électricité pour toutes les communes qui sont fournies par le gestionnaire de réseau ORES. Une grille tarifaire unique remplacera alors les 7 grilles tarifaires pour l’électricité et les 5 grilles tarifaires pour le gaz que l’on connaissait jusqu’à présent.

Baisse de 3% pour les coûts de distribution d’électricité basse tension en Région wallonne

Pour le client type résidentiel avec une consommation de 3.500 kWh en Région wallonne, la moyenne pondérée des coûts de distribution diminue de 3% par rapport à 2023. La cause ? ORES Assets a baissé ses prix de distribution.

Sommes-nous revenus aux tarifs d’avant la crise de l’énergie ? Non, mais on s’en rapproche ! Comme on peut le voir dans le tableau ci-dessous, la moyenne pondérée des coûts de distribution est simulée à 271 € pour 2024 et était de 264 € en 2019; soit 7 € de différence. Ces moyennes pondérées n’ont jamais été aussi proches de la période avant la crise.

Hausse de 6% pour les coûts de distribution du gaz en Région wallonne

Pour le client type résidentiel avec une consommation de 17.000 kWh en Région wallonne, la moyenne pondérée des coûts de distribution augmente de 6% par rapport à 2023. On constate également que la moyenne pondérée des prix du gaz augmente chaque année depuis 2020.

Par ailleurs, on remarque que le tarif le plus élevé (RESA) coûte 9% plus cher que le moins élevé (ORES).

Photovoltaïque : les changements pour 2024

Évolution du tarif prosumer capacitaire en 2024

Le tarif prosumer capacitaire est le tarif qui est facturé aux détenteurs de panneaux photovoltaïques qui ne disposent pas de compteur communicant. En fonction du GRD, ce tarif change dès 2024. Par exemple, il est augmenté pour l’AIEG, l’AIESH et RESA et est diminué pour ORES et REW.

La fin de la prime compensatoire pour le tarif prosumer en Wallonie

Jusqu’en fin 2023, il était possible de bénéficier d’une prime visant à compenser le tarif prosumer via les GRD. Elle couvrait 100% de la redevance prosumer en 2020 et 2021, puis a été réduite à 54,27% du tarif. À partir de 2024, elle ne sera plus octroyée.

Cette prime était destinée aux clients résidentiels autoproducteurs dont l’installation photovoltaïque produisait une puissance nette développable inférieure ou égale à 10kW. Elle n’était pas applicable aux bénéficiaires du tarif social. Il est encore possible de demander cette prime rétroactivement si votre installation entre dans les conditions.

La fin du compteur qui tourne à l’envers et l’installation systématique du compteur intelligent

Suite à la directive européenne qui interdit d’accorder le droit à toute forme de compensation partout en Europe, le gouvernement wallon a approuvé le 12 octobre 2023 la fin de la compensation du compteur qui tourne à l’envers pour toute nouvelle installation photovoltaïque à partir du 1er janvier 2024.

À partir de cette date, toute nouvelle installation sera équipée d’un compteur intelligent, aussi appelé « communicant » ou « double flux ». Avec ce système, le client pourra directement consommer sa production d’électricité. La surproduction, elle, est mesurée séparément et injectée directement sur le réseau.

Possibilité de revendre le surplus de consommation à son fournisseur

La production d’électricité non consommée ne sera tout de même pas perdue financièrement parlant. En effet, elle peut être revendue au fournisseur. Le tarif appliqué étant le tarif d’injection publié par le fournisseur. Il peut donc différer d’un fournisseur à l’autre.

En tant que prosumer et détenteur d’un compteur intelligent, le client aura donc une facturation en deux parties distinctes :

  1. Une partie avec la consommation du client à laquelle on soustrait son autoconsommation ;
  2. Une partie avec la note de crédit qui correspond à la vente de l’électricité injectée sur le réseau.

Quel fournisseur d’énergie vous convient le mieux ? Faites un comparatif pour le savoir !

Retour de la TVA à 21% pour les nouvelles installations photovoltaïques

La TVA avait temporairement été réduite à 6% pour ces installations :

  • Panneaux solaires photovoltaïques,
  • Panneaux solaires thermiques,
  • Chauffe-eau solaires,
  • Pompes à chaleur.

Désormais, elle s’élève à nouveau à 21% pour les constructions de moins de 10 ans et les nouvelles constructions. En ce qui concerne les constructions plus anciennes, la TVA de 6% est toujours d’application.


Envie de plus de bons plans énergie ? Inscrivez-vous à notre newsletter !
Faites le plein de conseils pour réduire vos factures d’énergie.

Bâtiments et énergie : les changements en 2024

Certificat PEB pour les parties communes des immeubles à appartements

À partir du 1er janvier 2024, chaque propriétaire d’un immeuble à appartements doit disposer d’un certificat PEB pour les parties communes. Cette règlementation vaut pour les immeubles à appartements qui se composent d’au moins 2 unités.

Certificat PEB pour les bâtiments non résidentiels en Flandre

En Flandre, le certificat PEB est obligatoire à partir du 1er janvier 2024 pour tous les bâtiments publics (écoles, mairies, bibliothèques, hôpitaux, etc.). Avant cela, il n’était obligatoire que dans le cas de la vente ou de la location du bâtiment en question.

Bénéficier des meilleures offres d’énergie avec Comparateur-Energie.be

Comparateur-Energie.be effectue un comparatif des contrats d’énergie des consommateurs avec l’ensemble des cartes tarifaires actualisées et proposées en Belgique. Notre comparateur est le premier à avoir été labellisé par la CREG, ce qui signifie que nos services sont simples d’utilisation, intuitifs et fournissent des informations claires, non trompeuses, pertinentes et actualisées.

Grâce à Comparateur-Energie.be, souscrire un nouveau contrat d’énergie n’a jamais été aussi rapide et facile. Nous prenons en charge les démarches administratives et vous ne devez vous soucier de rien, on s’occupe de tout. Si vous préférez être accompagné et guidé pas à pas, vous pouvez contacter gratuitement nos conseillers du lundi au vendredi, de 9h à 18h au 0800 37 369.

Sources :



Home Appliance

Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *